29-03-2020 - Bonjour Mr le Médiateur du « Courrier des lecteurs » de Sud-Ouest,

Je vous avoue que je prends la plume sous le coup d'un sentiment légèrement colérique ...
Je ne sais pas comment fonctionne cette rubrique, mais comme je ne connais (relativement) que vous, c'est à vous que je m'adresse, et je m’en excuse.

Pour parler franchement, il y a des noms qui reviennent plus souvent que d'autres. Je n'aurai rien contre s'ils étaient les seuls à vous alimenter, mais je vais de temps en temps sur les pages numériques de la dite rubrique, je constate qu'ils sont là aussi très présents mais que bien d'autres le sont aussi. Mais ce qui le plus provoquent ma "légère colère", ce sont surtout les contenus. Je vous parle de la page de ce Dimanche 29 Mars. Jean Claude Guillebaud et sa chronique est plus "révolutionnaire" dans son discours que les 3 courriers "choisis" réunis. Cette con-sensualité forcément "choisie" (je m'oblige à ne pas prononcer "triée") rend ces courriers proches de la banalité. Tellement, que j'ai le sentiment du déjà lu au moins pour le fond, voire même pour la forme en ce qui concerne "Ruée vers l'Ouest" (je peux me tromper) !! Et tout ça alors même, que les pages numériques renferment des courriers qui eux, relatent, expriment et affichent des faits, des idées, des pensées autrement plus constructives, édifiantes et enrichissantes que celles "choisies" ce Dimanche. Et le comble, pour terminer, c'est que certaines sont l'apanage des auteurs non cités plus haut !!

Allons, que diable, cette rubrique devrait afficher quelques risques verbaux, nous remuer un peu les méninges, bousculer nos fondements, s'attaquer frontalement à la banalité imposée par les médias dominants en un mot contenir de la matière qui favorise un peu la remise en cause ... c'est fait pour ça un "Courrier des lecteurs"
.... du genre : "Est-ce que les grandes entreprises, qui manquent de bras pour fabriquer des « produits de première nécessité » liés à la situation actuelle, ne pourraient pas penser à embaucher des gens sans travail et salaires garantis (ils sont nombreux et ont deux bras dans leur immense majorité) qu'ils payeraient avec les gains de cette suractivité, au lieu (sur la bonne idée de nos dirigeants politiques !) de n'envisager qu'augmentation du temps de travail … jusqu'à 60h par semaine ?" .

Cordialement
                          __________________________________________

Bonjour Monsieur Pujo
Je comprends parfaitement votre sentiment. Quelques explications tout de même sur le choix des courriers. Comme vous pouvez le constater, ils sont en nombre restreint dans l'édition papier et le plus souvent doivent obéir à des formats plutôt courts, sinon on ne pourrait en publier qu'un seul. Il y a également des contributeurs qui se manifestent régulièrement et dont nous publions les  textes sur le site numérique. D'autres courriels sont difficilement publiables car les propos avancés reprennent parfois des rumeurs qu'un journal ne peut diffuser. Pour autant il arrive que nos choix ne soient pas les meilleurs mais ce sont  alors des erreurs de jugement en non pas le fruit d'une quelconque censure car l'intérêt de cette rubrique est de permettre à toutes les opinions, dès lors qu'elles ne sont pas contraires à la charte du journal, de s'exprimer.
Bien cordialement
Le médiateur