12-08-2020 : Rester conscient.

Avec le temps, je prends de plus en plus conscience que les moments où les idées sont les plus claires, les plus structurées ou les plus évidentes sont présentes à l'esprit pendant la nuit ou le matin au réveil. Pourquoi dont ? Peut-être parce que dans ces instants là c'est le silence, rien n'agresse, personne n'impose, tout est disponible à la pensée et donc, elle est claire et elle se structure. Bien sûr, moi, je suis retraité, mon réveil ne sonne pas, je ne suis pas sur les réseaux sociaux et j'ai le privilège de ne pas recevoir TF1 …

A contrario, l'homme « normal » se réveille la nuit angoissé par un dossier difficile, saute du lit éjecté par un « dring » agressif, allume la radio et son portable (quand il n'est pas resté allumé sur la table de nuit) et tire donc, involontairement, un trait définitif à ces espaces de « libertés nocturnes ». En est-il conscient et quand et comment pourrait-il, s'il le voulait, s'octroyer ces moments privilégiés où l'on peut, éventuellement, refaire le monde ?